Anaphore par Muriel

Pour moi, la voix c’est…
La voix « à godets » de La Callas à la radio et celle des « vieilles » qui chantent à la messe le dimanche.

 Pour moi, la parole, c’est….
Les mots déversés à tort et à travers, la parole donnée puis trahie, des bruits qui me disent « je t’aime… »

Pour moi, la parole, c’est…
Le «Et puis merde ! » crié comme un triomphe, à 4 ans, dans l’escalier de mon immeuble contre un camarade avec qui je viens de me disputer.
et
Le « C’est toi, Muriel ? » interloqué de ma mère qui remonte les marches, le journal à la main, un étage plus haut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*